Experts en détection gaz et protection respiratoire
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
portfolio
acf-field
text-blocks

Normes et règlementation parking

C’est l’instruction technique du 3 mars 1975 relative à la ventilation et la surveillance de l’atmosphère des parking (réglementation parking ou espaces clos accueillant des véhicules) qui réglemente les règles de sécurité à mettre en oeuvre. A prendre également en compte, l’avis du 14 décembre 1998 (paru au BO n° 99/7) sur les concentrations limites.

Normes détection de gaz : normes gaz pour parkings

ventilation parking et désenfumage

Extrait de l’instruction technique du 3 mars 1975 relative à la ventilation et la surveillance de l’atmosphère des parking : La ventilation devra être réalisée de façon à s’opposer efficacement à la stagnation, même locale, de gaz nocifs ou inflammables. Dans chaque compartiment du parc (tel qu’il est définit à l’article 2) les valeurs limites de concentration de monoxyde de carbone (CO) sont fixés comme suit* :

  • La teneur instantanée ne devra pas dépasser 200 ppm.
  • La valeur moyenne d’exposition (VME) calculée sur une période de 8 heures ne devra pas dépasser 50 ppm.
  • La valeur limite d’exposition (VLE) calculée sur une période de 20 minutes ne devra pas dépasser 50 ppm.

Lorsqu’un parc est susceptible d’admettre des véhicules à moteur Diesel sur plus de 30% de sa surface, la fixation d’une valeur limite pour d’autres polluants comme de monoxyde d’azote (NO) ou le dioxyde d’azote (NO2) pourra être imposée. L’exploitant est responsable du respect de ces objectifs. Il devra prévoir les mesures d’urgence à appliquer si les teneurs fixées ci dessus sont atteintes.

(*) Valeurs à respecter quelle que soit la teneur en monoxyde de carbone de l’air prélevé à l’extérieur.

détection gaz parking

Par l’avis du 14 décembre 1998 paru au BO n° 99/7, le conseil supérieur d’hygiène publique de France sur la qualité de l’air dans les ouvrages souterrains ou couverts recommande les valeurs limites suivantes quelle que soit la taille de l’ouvrage.

 Teneurs en CO (monoxyde de carbone)Teneurs en NO (monoxyde d’azote)
Valeur instantanée150 ppm150 ppm
Sur 15 minutes90 ppm2 ppm
Sur 30 minutes50 ppm

Les parcs de stationnement souterrain et les parcs existants soumis à la réglementation parking des installations classées doivent être dotés d’une installation de détection de monoxyde de carbone (CO), et pour ceux d’une capacité supérieure à 500 véhicules également d’une installation de détection d’oxydes d’azote : monoxyde d’azote (NO)  ou dioxyde d’azote (NO2).

L’ensemble de ces dispositions sont également applicables aux tunnels routiers, voiries souterraines et gares routières équipés d’une installation de ventilation mécanique. Les dispositifs de détection de gaz commandent les conditions d’exploitation de l’ouvrage de telle sorte que les critères de qualité soient respectés. Cette installation devra permettre en outre :

  • L’asservissement de la ventilation.
  • La mise en action de la signalisation d’urgence.

Cette installation pourra également être imposée lorsque la géométrie du parc, sa fréquentation ou l’importance du nombre de niveaux en sous-sol le justifieront.

Même (et surtout) pour les petits parkings (co-propriétés, petits immeubles, garages, centres techniques, etc.) Les centrales de détection gaz parking offrent un aspect sécuritaire avec une analyse permanente des concentration gaz ainsi qu’un aspect économique avec un asservissement optimum des systèmes de ventilation et de désenfumage. 

⇒ Voir la page détection gaz parking

Contactez-nous