Experts en détection gaz et protection respiratoire
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
portfolio
acf-field
text-blocks

Détecteurs gaz fixes

Les détecteurs gaz fixes sont des capteurs gaz destinés à la détection et la mesure des concentrations de gaz : Gaz explosifs (gaz naturel, GPL, hydrocarbures, solvants, alcools), gaz toxiquescomposés organiques volatils (COV), gaz asphyxiants (manque d’oxygène) ou fréons (fluides frigorigènes).

Détecteurs gaz fixes pour détection précise dans les milieux industriels.

La plupart des détecteurs de gaz fixes disposent d’une sortie linéaire 4-20 mA et sont certifiés ATEX. Certains modèles plus évolués disposent en plus d’un afficheur numérique, de relais d’alarme ou de la  de communication numérique. Pour chaque type de gaz, il existe une technologie spécifique de cellule, garantissant la précision et la répétitivité des mesures … (En savoir plus sur les technologies de cellules)

  • Détecteur gaz explosifs (explosimètre)

    Le détecteur gaz explosifs (gaz naturel, GPL, hydrocarbures, solvants, alcools) représente la très grande majorité de la détection de gaz et on le retrouve dans la plupart des secteurs d’activité : l’industrie avec les sites classés SEVESO, la chimie, la pétrochimie, mais aussi dans le secteur tertiaire avec ses chaufferies gaz. On distinguera deux principales technologies de mesure en fonction des gaz explosifs à détecter :

    • Cellule catalytique : Cette technologie de cellule est utilisée pour la plupart des gaz explosifs, elle est très efficace pour la détection du gaz naturel, du GPL, des hydrocarbures, des solvants et même certains composés organiques volatils.
    • Cellule à absorption infrarouge : Cette technologie est à privilégier pour tous les secteurs d’activité où il existe une présence résiduelle permanente de gaz explosifs (raffineries, fabrication de solvants ou peintures, distilleries, etc)
  • Détecteur gaz toxiques

    Les processus industriels impliquent de plus en plus l’utilisation et la fabrication de produits hautement toxiques, notamment des gaz particulièrement dangereux pour les biens (risque d'explosion) et les personnes (intoxications). Dans le monde entier, des incidents tels que des explosions et des pertes de vies humaines, viennent continuellement rappeler ce problème.

    la technologie de cellule la plus couramment utilisée en détection de gaz toxique est la cellule électrochimique qui propose un très large panel de cellules de détection de gaz. Pour certains gaz rares nécessitant des mesure en ppb (partie par milliard), seule la technologie en papier colorimétrique sera disponibles pour les détecteurs gaz fixes.

  • Détecteur de gaz asphyxiants (oxygénomètre)

    On retrouvera plusieurs gaz dans la famille des gaz asphyxiants, qui ont tous la même particularité, à savoir qu'ils occasionnent la diminution du taux d’oxygène. Si dans la majorité des process, une détection d’oxygène - ou plutôt de manque d’oxygène - est suffisante, on prendra soin de choisir une détection spécifiquement adaptée au gaz asphyxiants quand elle existe, comme un détecteur de CO2 (dioxyde de carbone) ou d'hélium par exemple :

    • Cellule électrochimique pour l’oxygène, le dioxyde de carbone et certains gaz rares
    • Cellule à absorption infrarouge pour le dioxyde de carbone (CO2)
    • Cellule catalytique pour la plupart des gaz explosifs qui prennent la place de l’oxygène en cas de fuite importante
  • Détecteur COV (composés organiques volatils)

    Les composés organiques volatils (COV) constituent une impressionnante famille de gaz et substances gazeuses dont beaucoup sont considérés comme polluants, toxiques voire même cancérigènes. Leur nature volatile leur permet de se propager très facilement dans l’atmosphère, d’où la nécessité de les détecter et de les mesurer pour mieux s’en protéger.

    Même si les COV sont capables de former des mélanges explosifs, ils sont cependant très dangereux en toxicité, bien avant que les concentrations en présence atteignent un niveau explosif (dizaines de milliers de particules par millions) et on aura déjà atteint un dangereux niveau de toxicité (quelques dizaines de ppm). Plusieurs technologies de mesure sont disponibles en fonction du risque à analyser :

    • Lampe à photo-ionisation (lampe PID) ou cellule semi-conducteur pour une détection en toxicité (en ppm).
    • Cellule catalytique ou à absorption infrarouge (quand elle existe) pour une détection en explosivité (en % LIE).
  • Détecteur de fluides frigorigènes (fréons)

    Les hydrocarbures halogénés (familles CFC et HCFC), les alcènes (HFO) ainsi que la plupart des fluides frigorigènes, possèdent une réglementation particulière qui en limite (ou interdit) l’emploi avec obligation de mettre en place un système de détection fréons, généralement une détection fixe de fuites de fluides frigorigènes. On retrouvera principalement deux technologies de mesure en détection fréon :

    • Cellule semi-conducteur :  C'est la technologie de cellule la plus couramment utilisée pour la détection des fréons.
    • Cellule à absorption infrarouge : Utilisée pour certains fréons, c'est une technologie très précise mais aussi très onéreuse.

 

GazDetect propose aussi de nombreux services associés aux détecteurs gaz fixes comme l’installation sur site des matériels, le paramétrage, la mise en service et l’étalonnage des détecteurs gaz, ainsi que la maintenance et les vérifications périodiques de vos installations fixes. (voir la rubrique « Maintenance et étalonnages sur site »)

Nos détecteurs de gaz fixes :

Détecteur de COV (composés organiques volatils) TVOC

Le TVOC est un détecteur de COV (composés organiques volatils) à photoionisation stationnaire pour des relevés très précis en continu.

  • Détecteur de COV (composés organiques volatils) TVOC
  • Capteur PID : lampe de 10,6 eV et technologie d’Ion Science.
  • Alimentation 5 à 23 VCC et sortie 4-20 mA ou IS 8 – 30 V CC.
  • Affichage LCD à 4 chiffres, 4 LED de couleurs en fonction de l’alarme.
  • Plages de mesure : 0 à 100 ppm et 100 à 1000 ppm.
  • Certifications ATEX pour une utilisation dans les zones dangereuses.
Demander un devis
12
Contactez-nous