Experts en détection gaz et protection respiratoire
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
portfolio
acf-field
text-blocks
masque anti virus, la protection ffp3 coronavirus H1N1 grippe aviaire
03 Fév 2020

Ces derniers jours nous recevons de très nombreuses demandes de masques anti virus en relation avec le développement de l’épidémie de coronavirus 2019-nCoV apparue en Chine fin décembre 2019. Nous éditons donc cet article de blog afin de répondre aux nombreuses questions qui nous sont posées, type et périodicité des filtres, indice de protection, etc.

Le coronavirus 2019-nCov

Sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé, il est indiqué que les coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume à des pathologies plus sévères comme le MERS (Middle East Respiratory Syndrome) ou le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère). Le virus identifié en Chine est un nouveau coronavirus. Il a été dénommé 2019-nCoV.

 

Les symptômes du coronavirus

Les symptômes principaux sont la fièvre et des signes respiratoires de type toux ou essoufflement. Dans les cas plus sévères, le patient peut présenter une détresse respiratoire aiguë, une insuffisance rénale aiguë, voire une défaillance multi-viscérale pouvant entraîner un décès. Le temps d’incubation, c’est-à-dire la durée entre l’exposition au virus et la manifestation des premiers symptômes, est évalué entre 10 et 14 jours.

 

La transmission du coronavirus

Les coronavirus se transmettent d’homme à homme lors de contacts rapprochés ou par voies respiratoires (toux, éternuements). Toucher un objet ou une surface avec le virus dessus, puis toucher la bouche, le nez ou les yeux avant de se laver les mains peut aussi transmettre le coronavirus.

La course aux masques coronavirus

La demande de « masques coronavirus » s’est très fortement accrue à la mi-janvier suite au début de la dispersion du virus dans le monde. Apparu initialement le 31 décembre 2019 en Chine dans la région d’Hubei, l’épidémie de coronavirus atteint aujourd’hui plusieurs milliers de personnes contaminées en Chine et on dénombre maintenant des cas de contamination dans de nombreux autres pays.

 

Face au développement rapide du coronavirus, il est vivement conseillé de prendre des mesures de prévention larges et plus particulièrement de :

 

  • Restreindre quand c’est possible les déplacements dans les zones à risques.
  • Utiliser fréquemment du gel hydroalcoolique pour la désinfection des mains.
  • Utiliser des mouchoirs à usages uniques.
  • Porter un masque de protection respiratoire de classe FFP2 ou FFP3 pour se protéger du virus mais aussi éviter toutes contaminations potentielles.

 

Ces derniers jours, de nombreux observateurs notent un effet « course folle » aux masques de protection contre le coronavirus, avec une pénurie de masques en pharmacie et chez de nombreux grossistes. Face à cette course à l’équipement il est important de comprendre la fonction réelle du masque anti virus.

Le masque anti virus

La classe de protection FFP3

Les masques jetables, plus communément appelés « masques anti-poussières » sont des dispositifs de protection respiratoire plébiscités dans les environnements poussiéreux ou en présence de substances toxiques comme les virus (grippe aviaire, H1N1, Coronavirus, etc.) ou bactéries. Ils sont régis par la norme EN149 :2001 qui définit 3 classes de protection (FFP1, FFP2 ou FFP3) en fonction de leur capacité à retenir les particules solides et/ou liquide comme les aérosols. La classe FFP3 étant la plus efficace (> 99% de filtration) et donc à privilégier partant du principe « qui peut le plus, peut le moins ».

 

Pourquoi un masque à usage unique ?

C’est avant tout une question de bon sens ! Au même titre qu’en cas de risques accrus de contagion on privilégiera des mouchoirs jetables, les masques à usages uniques sont l’une des meilleures protections possibles contre les risques de contamination par des agents chimiques ou biologiques. Ils sont utilisés pour une durée bien déterminée, puis jetés après utilisation en veillant bien à utiliser un gel hydroalcoolique avant leur mise en place et après les avoir jetés.

 

Pourquoi une valve respiratoire ?Masque anti virus masque poussière FFP3 avec valve X-plore 1700, masque coronavirus

Pour des durées d’utilisation supérieures à quelques dizaines de minutes, l’utilisation d’un masque FFP3 avec valve expiratoire est vivement recommandée. La valve d’expiration évacue l’air expiré chaud et humide, évitant ainsi une accumulation de chaleur sous le masque et permettant à l’utilisateur de rester dans un environnement frais et sain. Grâce à la résistance respiratoire très faible (due à cette valve), la respiration est particulièrement aisée.

 

Nos conseils et recommandationsmasque anti virus 1330 V avec valve protection ffp3 coronavirus

Beaucoup de confrères préconisent à minima, l’utilisation d’un masque jetable FFP2. Comme évoqué précédemment, nous recommandons plus volontiers l’utilisation de masques FFP3 – filtration maximum supérieur à 99% des particules et aérosols – avec valve expiratoire pour une meilleure hygiène et un confort accru. Deux modèles ont retenu notre attention : une version pliable, le masque X-plore 1730 V et une version « coque », le masque X-plore 1330 V disponible sur notre site SafetyGas.com.  

Entretien et nettoyage des masques
Masque à gaz ou appareil à ventilation assistée : bien choisir sa protection respiratoire filtrante
  1. Gilles Pierrard Répondre

    comment recevoir un masque ffp3 antivirus urgent

    • Marie Aw Répondre

      Dans la conjoncture actuelle inédite les masques FFP2 et FFP3 jetables ne sont plus disponibles avant plusieurs mois. Tous les constructeurs sont débordés et nos efforts se concentrent désormais sur les demi-masques classiques à protection P3. Ces dispositifs de protection respiratoire « professionnels » offrent une protection plus élevée avec un positionnement sur le visage mieux adapté. Cependant ils impliquent l’utilisation d’une cartouche filtrante frontale ou de deux filtres latéraux suivant le modèle et sont quand même plus onéreux à l’achat.

      Vous trouverez plus d’informations sur nos demi-masques en consultant la page : https://www.safetygas.com/protection-respiratoire/demi-masques-respiratoires

  2. William GOBBI Répondre

    Bonsoir.
    Le demi masque GVS d’Elipse protege-t’il de la COVID19 ?

    • Marie Aw Répondre

      Le masque GVS Elipse doté de filtres P3 filtre 99.5% les particules solides & liquides (poussières, brouillards et fines gouttelettes), il répond donc aux recommandations de l’ARS concernant le port du masque contre une contamination respiratoire au coronavirus. Pour garantir une protection efficace, le port d’un masque GVS, comme pour tout masque de protection contre le coronavirus, doit être fait dans le respect des préconisations des autorités de santé.

Postez un commentaire

*

Contactez-nous