Experts en détection gaz et protection respiratoire
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
portfolio
acf-field
text-blocks
Comment nettoyer un masque de protection respiratoire
27 Mai 2020

Malheureusement trop souvent négligés, l’entretien et le nettoyage des masques de protection respiratoire sont essentiels à leur bon fonctionnement et permettent de garantir un niveau de sécurité maximal. Retrouvez dans cet article, les bons réflexes et les bonnes pratiques pour la maintenance et l’entretien de vos équipements de protection respiratoire.

Nettoyage des masques de protection respiratoire

La pièce faciale d’un appareil de protection respiratoire (masque à gaz demi-masque, masque complet ou cagoule) est la partie la plus sensible de l’équipement du fait qu’elle est en contact intime avec l’utilisateur lorsqu’il respire. Au fil du temps et de l’utilisation répétée, cette partie peut se salir et se contaminer par des poussières, de la condensation, de la sueur, voire même des bactéries.

 

Le nettoyage régulier du masque en complément d’une maintenance et d’un contrôle annuel, est une question d’hygiène, il a pour but de :

  • Eliminer l’accumulation de poussières, saletés et bactéries
  • Empêcher l’apparition de champignons
  • Réduire les coûts de renouvellement des appareils
  • Préserver les performances de protection de l’équipement
  • Rassurer l’utilisateur que le masque est propre et sain

 

Nettoyage des masques avec lingettes désinfectantes

A minima, le nettoyage d’un masque peut être réalisé à l’eau et avec une solution détergente non agressive (en fonction des recommandations du constructeur) ou à l’aide de lingettes désinfectantes adaptées et prévues à cet effet. Cette pratique présente cependant quelques inconvénients : elle nécessite une attention très particulière au niveau des valves expiratoires et des jupes d’étanchéité du masque, mais surtout ne garantit pas une désinfection complète du masque dans ses moindres recoins.

 

Les bonnes pratiques de nettoyage des masques

Plus complexe à mettre en œuvre, la bonne pratique pour le nettoyage des masques consiste en plusieurs étapes allant du lavage à grandes eaux jusqu’à l’ensachage du masque après lavage et désinfection. Une fois le masque lavé à grandes eaux, il est alors placé dans une machine à laver utilisant un produit nettoyant et désinfectant spécifique avec un programme de température adapté pour une propreté et une hygiène parfaite. Il est ensuite séché à température pour s’assurer de l’élimination de tout germe ou bactérie. Après séchage, il est ensaché individuellement prouvant qu’il est sain et propre à utilisation.

 

Les pratiques à proscrire

Certains réflexes et conseils non avisés encouragent des techniques de nettoyage pouvant être dommageables comme l’utilisation de produits détergents agressifs, de talc ou de produits lave vitres pour la visière par exemple. Ces produits sont à proscrire car ils présentent un risque de transmission cutanée ou par inhalation, et de détérioration des matériaux. Si le lavage du masque est effectué à la main, il est important de procéder avec délicatesse pour ne pas endommager les éléments fragiles du masque comme la jupe d’étanchéité, visière panoramique, soupape expiratoire ou la membrane phonique.

 

A noter également que les cartouches filtres pour masques à gaz ne sont pas nettoyables, un passage à l’eau les rendrait inutilisables. De même le démontage et le nettoyage “dépoussiérant” d’une cartouche affecterait irréversiblement sa capacité de filtration. En cas de doute il est important de consulter les recommandations d’entretien détaillées dans la notice du fabricant.

Contrôle périodique des équipements de protection respiratoire

Les masques gaz, appareils à ventilation assistée, appareils à adduction d’air et appareils respiratoires isolants (ARI) sont des équipements de protection individuelle de classe III. L’arrêté du 19 Mars 1993 impose une vérification et un contrôle périodique des EPI de catégorie III une fois par an – par un centre de maintenance agréé – afin de vérifier leur bon fonctionnement.

 

Contrôle périodique des appareils de protection respiratoire filtrants

 Masque à gazAppareil à ventilation assistée
Avant utilisation

Vérification de l’état général, de la propreté et de la date de contrôle de l’appareil

Installation de filtres neufs adaptés et non périmés

 

Vérification de l’état de la batterie

Contrôle du débit d’air

   Après utilisation

Élimination ou rangement des cartouches filtres

Nettoyage et désinfection de la pièce faciale

 Mise en charge de la batterie
Tous les ansContrôle et vérification périodique par un centre de maintenance agréé
Tous les 4 ou 6 ans*Remplacement membranes expiratoires & phoniques et   joints
 Remplacement de batterie

* Suivant préconisations du constructeur

 

Contrôle périodique des appareils de protection respiratoire isolants

 

Appareil à adduction d’air

Appareil respiratoire isolant (ARI)

Avant utilisation

Vérification de l’état général, de la propreté et de la date de contrôle de l’appareil

Essai étanchéité et fonctionnement

Après utilisation

Nettoyage et désinfection de la pièce faciale et de la soupape à la demande

Inspection visuelle, contrôle de fonctionnement et d’étanchéité

Tous les 6 mois

Contrôle de la soupape à la demande

Tous les 12 mois

Contrôle et vérification périodique par un centre de maintenance agréé

Inspection de la source d’adduction d’air (EN12021)

Inspection de la bouteille d’air comprimé (pour les composites seulement)

Remplacement du filtre fritté et du joint torique du connecteur haute pression

Tous les 24 mois

Requalification des bouteilles d’air comprimé en composite

Tous les 4 ans

Inspection périodique des bouteilles acier (par un spécialiste)

Remplacement de la soupape expiratoire des masques

Tous les 5 ans

Révision des robinets de bouteille d’air comprimé

Tous les 6 ans

Remplacement de la membrane phonique des masques

Tous les 10 ans

Révision générale du détendeur

Requalification des bouteilles acier

 

Stockage des équipements de protection respiratoire

Le stockage des équipements de protection respiratoire (masques gaz, appareils à ventilation assistée, ARI) est la continuité logique des mesures d’entretien et de nettoyage. Ils doivent être entreposés prêts à l’emploi dans des endroits propres et secs en armoire ou boitier dédié. Ils doivent être stocké à l’abri de la lumière, de l’humidité, des températures extrêmes signifié dans le mode d’emploi, des chocs (pouvant entrainer une déformation) et de tout polluant (poussière, huiles, produits chimiques, etc.) pouvant entrainer une dégradation des plastiques et de leur performance globale.

 

Les filtres de protection respiratoire doivent être stockés en conformité avec les directives des différents fabricants, et les dates de péremption doivent être impérativement respectées. Les filtres en cours d’utilisation et réutilisables pourront être rebouchés (couvercle fourni pour certains modèles) – sous réserve d’avoir noté la date d’ouverture sur le filtre – et placés dans des sacs hermétiques pour une meilleure conservation de leurs performances.

Notre service d’entretien et de contrôle des masques

 

Découvrez notre centre de maintenance pour appareils de protection respiratoire.

Changement des VLEP au 1er juillet 2020
Le masque anti virus

Postez un commentaire

*

Contactez-nous