Experts en détection gaz et protection respiratoire
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
portfolio
acf-field
text-blocks
Harnais de sécurité
17 Fév 2022

Aux conséquences parfois dramatiques, le travail en hauteur exige des compétences particulières, notamment en termes de sécurité et de normes. Dans les entreprises, nombreux sont les professionnels quotidiennement exposés à un risque majeur : la chute en hauteur. Aujourd’hui, le marché regorge de nombreux modèles de protection antichute. Du harnais standard au modèle plus complet, lequel choisir pour se protéger au mieux ?

 

La protection antichute

Dès lors que le travailleur s’expose à des risques de chute, l’employeur s’engage à identifier les risques afin de définir les mesures de prévention pour protéger son salarié. En France, la protection individuelle vient compléter la protection collective. Ces deux types de protection sont indispensables et complémentaires pour assurer un environnement de travail sécurisé. On entend par “protection collective” tous les dispositifs d’installations fixes : marquages au sol, un revêtement de sol antidérapant, la mise en place de garde-corps, etc… En complément de ces dispositifs viennent s’ajouter des Équipements de Protection Individuelle (EPI) permettant d’assurer la sécurité du salarié en supprimant ou réduisant les risques à la source. Dans le cas de risque de chute, la protection antichute devient indispensable et doit être mise en place quelle que soit l’activité. La protection antichute devient l’EPI incontournable pour les professionnels et entreprises travaillant en hauteur (échafaudages, toitures, plates-formes de travail, échelles, etc…).

Les 3 composants indispensables de la protection antichute : le harnais antichute, le point d’ancrage, le système de liaison.

 

Le harnais de sécurité

Harnais antichute

 

 

Le harnais antichute doit être endossé durant n’importe quel travail en hauteur. Conforme à la norme NF EN 361, il s’ajuste à chaque opérateur grâce à ses sangles et boucles réglables. Il existe une multitude de harnais, chacun pour une utilisation différente.

 

Les points d’ancrage

Trépied

 

 

Le point d’ancrage peut être fixe (type A) ou mobile (type B, exemple : un trépied). Pour plus de sécurité, il est recommandé que le point d’ancrage soit situé au-dessus de l’utilisateur afin de réduire la chute et l’effet pendulaire. Il doit pouvoir arrêter puis retenir l’opérateur en cas de chute de hauteur.

 

Le système de liaison

 

 

Un système de liaison et/ou d’absorption d’énergie relie le harnais au point d’ancrage. Les systèmes de liaison et d’absorption d’énergie se présentent sous différentes formes : longe, une corde, un enrouleur automatique, etc…

 

 

3 recommandations pour choisir le bon antichute

Les facteurs de chute

 

Lorsque le point d’ancrage est situé au niveau ou au-dessus du point d’attache du harnais, l’opérateur est en sécurité. Cependant, en cas de non utilisation d’un absorbeur d’énergie lorsque le facteur de chute est égal à 1, le choc peut être violent et aller de 900 à 200 daN. Lorsque le facteur de chute est égal à 2, le point d’ancrage est situé au niveau ou sous les pieds de l’opérateur.

 

 

 

 

Le tirant d’air

 

 

Il s’agit des 6.5 mètres de distance minimum obligatoire de chute libre verticale sans obstacle. Cette hauteur est calculée comme suit : A+B+C+D

A = Longueur hors tout du dispositif antichute utilisé

B = Distance d’arrêt en fonction du dispositif antichute utilisé

C = Hauteur entre le point d’accrochage antichute du harnais et les pieds de l’utilisateur

D = 1 m de marge de sûreté imposée par la norme

 

 

 

L’effet pendulaire

 

 

Une chute à effet pendulaire survient lorsque l’utilisateur se trouve à proximité d’une zone à risque de chute sans être sécurisé à la verticale du point d’ancrage.

Le risque de lésions augmente à cause des balancements incontrôlés de l’utilisateur après sa chute.

 

 

 

Les harnais antichute

Le harnais antichute « économique » NUSL1ECO et NUSL2ECO

Le harnais antichute « économique » NUSL1ECO et NUSL2ECO

 

Les NUSL ECO sont des harnais antichute « entrée de gamme » pour les usages occasionnels ou les travaux très salissants. Le harnais NUSL1 ECO dispose uniquement d’un point d’accrochage dorsal sur « D » adapté pour les travaux sur échafaudages ou nacelles. Le NUSL2 ECO dispose en plus d’un point d’accrochage sternal sur boucles en sangle à relier.

Adapté aux industries suivantes : nacelle, toiture, constructions métalliques, bâtiment
Conforme à la norme : EN 361

 

Le harnais antichute Pack & Go

Le harnais antichute Pack & Go

 

Le Pack & GO est un harnais antichute avec sac de transport intégré. Il est confortable à porter et son sac de rangement intégré le rend particulièrement pratique. Il dispose de 2 points d’accrochages : 1 point sternal sur boucle textile et 1 point dorsal sur « D » métallique. Il est conforme à la norme EN361 (équipement de protection individuelle contre les chutes en hauteur).
Adapté aux industries suivantes : bâtiment, constructions métalliques, échafaudage, nacelle, toiture
Conforme à la norme: EN 361

 

Le harnais antichute polyvalent NUS65A

Le harnais antichute polyvalent NUS65A

Le NUS65A est un harnais antichute polyvalent alliant performances, confort et légèreté. Doté de boucles automatiques et ses cuissards molletonnés, il s’adapte facilement à toutes les morphologies grâce à des systèmes de réglage et de verrouillage très performants. C’est un harnais 2 points d’accrochages : 1 point sternal sur boucles textiles et 1 point dorsal sur « D » métallique.
Adapté aux industries suivantes : industrie, bâtiment, constructions métalliques, échafaudage, nacelle, toiture
Conformes aux normes : EN 361, EN 1497

 

Le harnais antichute VIT’O

Le harnais antichute VIT’O

 

Le harnais de sécurité antichute VIT’O allie performance, confort et légèreté. Il s’adapte facilement à toutes les morphologies grâce à des systèmes de réglage et de verrouillage très performants. Le réglage des bretelles s’effectue par le haut et la fermeture des cuissardes et de la bavaroise s’effectuent à l’aide de boucles automatiques en aluminium.
Adapté aux industries suivantes : constructions métalliques, bâtiment, toiture, nacelle, évènementiel
Conformes aux normes : EN 361, EN 1497

 

Le harnais antichute VIT’O TEC

Le harnais antichute VIT’O TECLe VIT’O TEC est un harnais antichute et de sauvetage pour les interventions en espaces confinés. Il dispose d’une accroche dorsale sur « D » sur sangle d’extension très pratique et d’une accroche sternale antichute et sauvetage formée de deux boucles textiles. Il intègre également une ceinture ergonomique spécifique pour port du masque auto sauveteur.
Adapté aux industries suivantes : assainissement
Conformes aux normes : EN 361, EN 1497

 

 

Les points d’ancrage

Il existe différents points d’ancrage ayant chacun leur type d’utilisation. Cependant, tous les ancrages doivent fournir un système d’arrêt de chute sécurisé et sont dans l’obligation de répondre à la norme NF EN 795.

 

Les points d’ancrage existants

Il faut dans un premier temps s’assurer que la structure soit assez solide pour supporter le poids de l’utilisateur en cas de chute. A savoir, la structure doit résister à 12 kN (soit 1,2 tonne) et l’humain peut supporter au maximum un impact et/ou énergie supérieur(e) à 600 daN. Le choix du point d’ancrage peut être : des lignes de vie, des anneaux de sangle, des fausses fourches, etc…
Le choix de la position du point d’ancrage s’avère aussi important car il définit le facteur de risque de chute pour l’utilisateur.

 

Le trépied de sécurité

Le trépied de levage, aussi appelé tripode de sécurité, est un dispositif d’ancrage provisoire alliant sécurité et confort pour les travaux en hauteur en espaces confinés. Il existe également des potences de levage adaptées aux espaces confinés, d’autres spécialisées dans le sauvetage ou le levage, etc…Le trépied de sécurité

Afin de faciliter votre choix, nous vous recommandons un EPI conforme à la Directive 2016/95 ainsi qu’à la norme EN 795 B.

Le trépied de sécurité doit également être fabriqué de pieds en aluminium renforcé ainsi que d’une structure télescopique afin de permettre à l’opérateur de régler la longueur de l’ensemble.  

Très souvent, le trépied s’accompagne d’un antichute à rappel automatique avec treuil de sauvetage, d’un treuil de levage de charge (optionnel), de poulies de renvoi de câble sous la tête du trépied et d’un sac de transport.

 

Les systèmes de liaison

Les longes

La longe avec absorbeur d’énergie

 

La longe (EN 354) avec absorbeur d’énergie (EN 355) est un système de liaison constitué d’une longe de 2m maximum et de deux connecteurs. De par leur élasticité, les longes élastiques offrent un confort supplémentaire. Par exemple, une longe sangle sera 40% plus courte en position rétractée que la longe sangle standard. Grâce à ce système, les déplacements de l’opérateur sont sécurisés et limités autour du point d’ancrage.

 

 

Les enrouleurs à rappel automatique

Les enrouleurs à rappel automatiqueLe dispositif antichute à rappel automatique est une meilleure alternative à la longe avec absorbeur d’énergie. Il est essentiel à la protection antichute et est utilisé pour arrêter la chute sur une distance assez courte. L’enrouleur à rappel automatique fonctionne comme une ceinture de sécurité, et se bloque automatiquement en cas de chute grâce à son système de déclenchement rapide.

Les antichute à rappel automatique existent en sangle ou à câble en différentes longueurs. D’une part, l’antichute à sangle est spécifiquement conçu pour les travaux en hauteur (nacelle, échafaudage, toiture, etc) avec faible longueur de liaison (de 2 à 5 mètres). Il est très léger et équipé d’une longe sangle polyéthylène haute densité rétractable automatiquement. D’autre part, l’antichute à câble est plus lourd et encombrant que l’enrouleur à sangle. Il est équipé d’un câble en acier très résistant et est plus spécifiquement conçu pour les zones difficiles ou sévères comme les trous d’homme (risque de coupure) ou les espaces confinés.

 

Normes des équipements antichute

NORMES DES ÉQUIPEMENTS ANTICHUTE

  • NF EN 354 : Longes (longueur max. : 2 m)
  • NF EN 355 : Absorbeurs d’énergie
  • NF EN 358 : Systèmes de maintien au travail
  • NF EN 360 : Enrouleur/Antichute à rappel automatique
  • NF EN 361, NF EN 358, NF EN 813, NF EN 1497 : Harnais antichute complet 
  • NF EN 362 : Connecteurs
  • NF EN 795 : Les points d’ancrage (type B)

 

 

 

Bon à savoir :

      • le marquage réglementaire « CE » est impérativement apposé sur chaque produit
      • la notice du fabricant est obligatoire et doit être rédigée en français
      • la notice doit contenir la référence au règlement (UE) n° 2016/425
      • le contrôle des harnais est obligatoire tous les 12 mois

 

Bien se protéger, c’est primordial !

Quand on sait que sur le territoire national, 10% des accidents du travail sont dus aux chutes de hauteur, la protection devient et doit être une priorité. Ne négligez pas non plus les autres EPI, tels que les chaussures de sécurité, le casque et les gants de protection. Ils peuvent vous protéger à tout instant. La sécurité n’a pas de prix et ne doit donc pas être prise à la légère.
Sans mauvais jeu de mot, évitez de tomber de haut et optez pour le matériel le plus adapté à vos besoins !

Les dangers de l'épandage phytosanitaire
Silice cristalline - Dangers et protection respiratoire

Postez un commentaire

*

Contactez-nous